Le goût de la tempête, Normandie douce-amère

Catégorie :

21,00

Il en est comme lui qui ont le goût de la tempête. C’est au maquis qu’il a pris conscience que la guerre lui offrait une autre vie, une vie dans laquelle chaque minute est vécue avec l’intensité de la dernière. Et il en est ressorti vivant. Dans un creux de son esprit, bien à l’abri des regards, il pourrait croire qu’il est un élu, que les dieux l’ont à la bonne.

 

Lorsque l’armée du IIIe Reich déferle sur la France, Jules a vingt-cinq ans. Démobilisé, ce jeune instituteur marié et père de deux enfants s’engage dans la Résistance. Malgré la traque de la Gestapo et les pertes humaines, il prend goût au combat.

Dans la clandestinité, les sentiments n’ont pas leur place. L’amour est un risque trop grand à prendre, pourtant la question se pose : où se trouve son foyer ? Auprès de Marie, son épouse, ou de ses compagnons d’armes ? Si sa présence est légitime d’un côté comme de l’autre, son absence le condamne dans les deux cas.

Une fois la Normandie libérée et la paix revenue, Jules est allé trop loin pour retrouver sa vie d’avant. La guerre ne l’aura pas épargné, ni lui, ni les siens, et les déchirures sont réelles. L’heure des comptes est arrivée.

Normandie douce-amère est le premier volume d’un diptyque qui se poursuivra en Indochine puis reviendra en France, dans les pas et les silences de Jules.

 

Littérature française – 432 pages

Informations complémentaires

Poids 511 g
Dimensions 133 × 203 mm