Nadine Alcan

Auteure du conte L’homme à tête de loup

Réalisatrice, auteure, traductrice et mannequin, mais aussi journaliste, pigiste et donneuse de voix… dans sa vie, Nadine a eu plusieurs vies. Impossible de les résumer toutes. Ce qui est certain, c’est que née d’une mère mezzo-soprano et d’un père baryton, Nadine était faite pour devenir artiste.

Après un court passage à l’école Louis Lumière pour y apprendre la réalisation et le montage, puis aux Beaux-Arts de Paris pour y apprendre les arts plastiques, Nadine atterrit aux Arts Décoratifs, section cinéma. Dans le milieu des années 80, le Prix Villa Médicis hors les Murs lui est octroyé. Elle quitte alors son Paris natal pour les Etats-Unis, direction Los Angeles et New York. Elle reviendra quelques années plus tard des images plein la tête.

Parmi ses faits d’arme, la traduction de Pièces en dix minutes de Djuna Barnes (éditions de l’Arche), la publication du roman La rousse botanique (éditions Lierre et Coudrier), roman finaliste du prix Hermès, mais aussi la réalisation de plusieurs sujets pour TF1 et M6, ainsi que des courts métrages. Deux d’entre eux ont été sélectionnés à Perspectives du cinéma français à Cannes : Entrez dans la danse et Mardi et mercredi.

Aujourd’hui, Nadine met son imagination débordante au service des enfants. Mais au fond de sa caboche, d’autres projets littéraires et cinématographiques mûrissent. Curieuse et passionnée, Nadine continue d’avancer. À nous d’en profiter !

Partagez sur les réseaux sociaux !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « Mentions légales et politique de confidentialité » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Accepter